Étude de la biodiversité dans les parcs et jardins historiques

Le projet

Associant patrimoine naturel et culturel, les parcs et jardins historiques constituent des milieux fortement anthropisés accueillant paradoxalement différentes formes de nature. Au-delà de leurs valeurs hautement culturelles qui en font des témoignages patrimoniaux de génération en génération, les parcs historiques accueillent de nombreuses fonctions essentielles de production (potagers, vergers, pépinières, boisements forestiers), de régulation (réseaux hydrauliques) ou encore socioculturelles (art, loisirs actifs, détente, bien-être).

La diversité des milieux abrités propices à certaines espèces de faune et de flore fait des parcs historiques des lieux privilégiés pour le développement de réseaux écologiques intégrés susceptibles de contribuer aux engagements de l’Union européenne en matière de restauration de la nature. En réponse aux effets déjà perceptibles du dérèglement climatique (perte de diversité floristique, assèchement des réseaux d’alimentation et des sols, multiplication des problèmes sanitaires touchant le patrimoine végétal), l’approche intégrée envisage un renforcement de la biodiversité déjà présente et le développement d’une gestion plus durable mais également soutenable par les acteurs de terrain.

Le projet portera sur une sélection de parcs et jardins historiques (privés/publics) représentative du patrimoine paysager du pays dans sa grande diversité historique, paysagère et contextuelle. A cet effet, un appel a été lancé aux propriétaires et/ou gestionnaires désireux de s’intégrer dans la démarche en acceptant que leur propriété ou le bien dont ils sont en charge fasse l’objet d’études exploratoires encadrées durant l’année académique 2021-2022 destinées à alimenter les différents objectifs du projet.

Objectifs

Scientifiques : évaluation comparative de la biodiversité présente dans les parcs et jardins historiques – définition d’un cadre de référence (indicateurs de biodiversité / gradients d’intensité de gestion) – application à un nombre limité de parcs historiques.

Une des finalités du projet est l’élaboration d’un outil de connaissance, d’analyse et de gestion de la biodiversité destiné aux propriétaires et gestionnaires (privés/publics) de parcs et jardins historiques

Sensibilisation des acteurs de terrains (propriétaires et gestionnaires) aux notions de biodiversité. Accompagnement dans l’objectivation des valeurs de biodiversité dans une perspective de gestion durable et soutenable des parcs historiques.

Formation des étudiants en architecture des jardins, architecture du paysage et bioingénieurs à la gestion des parcs et jardins historiques dans le contexte de l’érosion de la biodiversité et du dérèglement climatique (résilience).

Résultats de l’appel à participation – Activités 2021-2022

Plus de 70 propriétaires et gestionnaires de parcs et jardins historiques ont répondu à l’appel à participation sur base volontaire (lancé en juillet 2021 et clôturé le 2 septembre 2021) et seront invités à participer à différentes activités en 2021-2022, en particulier :

  • alimenter les travaux et analyses de terrain réalisés par les groupes d’étudiants sur une sélection de parcs et de jardins historiques et encadrés pédagogiquement par les enseignants de la HECh et de l’ULiège (Voir onglet : Activités pédagogiques).

Les données individualisées qui auront été récoltées dans le cadre de ces études de terrain serviront exclusivement à nourrir la recherche elle-même. Elles ne seront pas communiquées à des tiers sans l’accord des propriétaires ou gestionnaires et ne les engagent pas dans une quelconque obligation de gestion imposée.

  • répondre à une enquête sur la perception de la biodiversité dans les parcs historiques (hiver 2021-2022).

L’enquête a été mise en ligne début décembre 2021 (accessible jusqu’au 15/01/2022) par des étudiants de 2e master en Gestion des Forêts et des espaces naturels (Bio-ingénieur GFEN) sous la direction du professeur G. Mahy. Les résultats seront analysés en février-mars 2022 et seront présentés lors de la Journée de rencontre des propriétaires gestionnaires en avril 2022.  

  • participer à la Journée de rencontre des propriétaires/gestionnaires (avril 2022)

L’objectif principal est d’informer et soutenir les propriétaires et gestionnaires de parcs et jardins historiques désireux de s’inscrire dans une démarche de connaissance des valeurs de biodiversité de leur propriété et de la gestion durable de leur patrimoine historique et paysager.

Activités pédagogiques

Durant l’automne 2021, 5 promotions d’étudiants de la Haute Ecole Charlemagne (Isia Gembloux) et de l’Université de Liège (Gembloux Agro Bio-Tech) ont réalisé, en concertation avec les propriétaires/gestionnaires locaux, des études ciblées sur une sélection de parcs et jardins historiques situés dans les trois Régions du pays : bachelier en Architecture des jardins, master en Architecture du paysage et master Bio-ingénierie/Gestion des forêts et des espaces naturels (GFEN).

En fonction des exigences pédagogiques et des contenus des enseignements concernés, les travaux viseront différents axes de recherches:

  • réalisation d’inventaires de terrain et d’analyses cartographiques ;
  • analyse des valeurs paysagères et patrimoniales spécifiques des parcs étudiés ;
  • identification de conflits potentiels de gestion de la biodiversité présente face aux exigences/contraintes de la conservation d’un patrimoine historique et paysager protégé ;
  • analyse de l’état du réseau écologique existant et de la place des parcs historiques dans ce réseau ;
  • formulation de propositions de restauration, réhabilitation et/ou aménagement en faveur de la biodiversité et/ou des habitats/espèces d’intérêt communautaire ;
  • évaluation de l’apport d’un trame des parcs et jardins historiques au sein du réseau écologique actuel (arrêté du 9/05/2019) ;
  • orientations de gestion spécifique touchant le patrimoine végétal et la biodiversité présente et potentielle.

Un premier état d’avancement des travaux de groupes a été présenté lors de la Journée d’étude/workshop du 3/12/2021 à l’Isia Gembloux à laquelle ont participé une cinquantaine d’étudiants.

Lorsque les travaux auront été évalués par les enseignants en charge (session de janvier), ils seront analysés par l’équipe de recherche afin d’en tirer les principaux résultats et enseignements susceptibles de nourrir et faire évoluer le projet de recherche Bio./Pat.

Organisation de deux Journées d’études et de rencontre

3/12/2021 : Journée d’étude et Workshop avec les étudiants en Architecture des jardins (Hech/2e bachelier), Architecture du paysage et Bioingénieurs (Uliège/1er et 2e master)

Au programme

Matin : conférences

  • Présentation du projet de recherche. Cadre, enjeux et objectifs, par Nathalie de Harlez, coordinatrice du projet de recherche.
  • Politique de gestion des parcs historiques en France. Préservation des patrimoines culturel et naturel, tentative de conciliation. Enjeux et études de cas, par Anne Marchand, Hortis.
  • Élaboration de plans de gestion pour les parcs et jardins protégés. Expérience de la législation et de la pratique en Flandre, par Koen Himpe, Chercheur en Patrimoine à l’Agence flamande du patrimoine.

Après-midi : workshop

  • Présentation de l’état d’avancement des travaux menés par les étudiants du bachelier en AJP, master AP et master en Gestion des forêts et des espaces naturels.
  • Discussions et séance de questions/réponses 

 

2022 : Journée de rencontre des acteurs de terrain (propriétaires/gestionnaires) *

Au programme (en cours d’élaboration)

  • Présentation des résultats de l’enquête sur la perception de la biodiversité auprès des propriétaires et gestionnaires de parcs historiques, par Grégory Mahy (Unité Biodiversité et Paysage Uliège) ;
  • La biodiversité : définitions et cadre d’étude ;
  • Présentation des principaux résultats des études pédagogiques encadrées sur une sélection de parcs et jardins historiques en Belgique ;
  • Présentation de plans de gestion durable en jardins historiques en France par Anne Marchand, Vice-Présidente Hortis, chargée des plans de gestion de parcs historiques dans le Département des Hauts-de-Seine (Sceaux, La Vallée aux Loups, …)
  • Partage de bonnes pratiques par/avec les acteurs de terrain : gestion écologique, actions et réflexions innovantes, outils de gestion exemplaires, etc.
  • Discussions/débat autour de quelques thèmes intimement liés à la biodiversité : espèces endémiques/espèces exotiques ;

* La date et le lieu de cette Journée de rencontre seront communiqués fin janvier 2022 à tous les propriétaires/gestionnaires qui ont répondu à l’appel à participation et seront diffusés par différents médias et « newsletters » liés au secteur du Patrimoine.

Coordination
  • Nathalie de Harlez de Deulin, historienne des jardins, Ph.D. Histoire, Art et Archéologie, maître assistante Haute École Charlemagne (Gembloux)
  • Alexis Billon et Driss Chiab, diplômés en Architecture du Paysage (ULiège)
Partenaires
  • Grégory Mahy, professeur ordinaire Uliège, Laboratoire Biodiversité et Paysage : https://www.gembloux.ulg.ac.be/biodiversite-et-paysage/accueil/
  • Anne Marchand, ingénieure paysagiste chargée de projets Labellisation, conservation des parcs et jardins / Direction des Parcs, Paysages et Environnement au Département des Hauts-de-Seine Association Hortis (France) : https://www.hortis.fr/hortis/overview
  • Ghislain d’Ursel et Louis le Hardÿ de Beaulieu, propriétaires et gestionnaires des parcs historiques des châteaux de Hex (Heers) et du Bois-Lombut (Gosselies)
  • Cédric Vanneste, conseiller en philanthropie à la Fondation Roi Baudouin