Accompagnement en milieux scolaires Pédagogique

Le professionnel spécialisé en accompagnement en milieux scolaires vit « avec » et intervient au quotidien non seulement dans les écoles, mais aussi les centres PMS / PSE, les écoles de devoirs, les maisons de jeunes, les AMO. Il prend soin des autres dans leurs relations, se soucie de leur rapport au cadre et à la vie collective.

Cette spécialisation d'un an, organisée en co-diplômation avec HELMO s'adresse aux éducateurs spécialisés, aux psychomotriciens, aux assistants sociaux, aux assistants en psychologie et aux enseignants. Les personnes actuellement en fonction dans un milieu scolaire peuvent également accéder à la formation sur base d'un dossier VAE (Valorisation des Acquis de l'Expérience).

Vidéo : Un Costume sur Mesure

Savannah, intitutrice primaire et stagiaire AMS

   

 

Valentine, assistante sociale et stagiaire AMS

  

 

 

Jonathan, éducateur spécialisé et stagiaire AMS

  

 

Débouchés et profil professionnel

À l’heure actuelle, l’école est plus que jamais un système complexe et fluctuant, amené à poursuivre des missions primordiales mais difficiles, dans un contexte global très changeant:

  • Différents textes officiels1 , depuis le Décret Missions jusqu’au Décret Inclusion et au Décret Intersectoriel, demandent à l’École d’être un lieu de développement global et d’intégration pour tous les individus, dépassant largement la notion d’apprentissage purement scolaire.
  • L’école ne se réduit pas à un système apprenant ; les dimensions personnelles et sociales y occupent une place qui doit plus que jamais être prise en compte.
  • L’école reste pour les élèves un lieu important de socialisation et de construction identitaire, bien plus complexe à élaborer aujourd’hui qu’hier.
  • Le vécu des élèves hors classe et hors école est un facteur déterminant du vécu dans la classe et l’école, avec des enjeux et des effets multiples, tant pour les individus que pour la collectivité.
  • L’école elle-même est intégrée dans un système plus large et les interventions qui la concernent ne peuvent être isolées de ce système.

Dans ce contexte, en-deçà du questionnement sur les pratiques pédagogiques, il s’agit aussi, pour tous les intervenants, chacun dans leur posture professionnelle spécifique, de réfléchir et d’agir afin de construire un milieu humain de qualité, à même d’accueillir chaque élève, seul et avec les autres. En effet, si la qualité des apprentissages est indispensable pour donner les chances d’émancipation sociale à tous, il est tout aussi indispensable de permettre à l’école d’être un lieu de relation, de vie tout court où cette émancipation est déjà « agie » et soutenue.

Ce souci de veiller aux conditions concrètes qui vont permettre aux élèves de trouver leur place, en lien avec tous les acteurs participant directement ou indirectement à la vie scolaire suppose une posture professionnelle spécifique, alliant la connaissance des ressources et des difficultés des milieux scolaires, le travail relationnel avec les personnes et les groupes ainsi qu’une familiarité avec toutes les problématiques vécues par les jeunes aujourd’hui. L’accompagnateur en milieux scolaires bénéficie d’une formation de spécialisation, qui vient soit en appui à une formation de base orientée vers l’aide aux personnes, telle celles des Bacheliers Educateur spécialisé, Assistant social ou Assistant en psychologie, soit en complément d’une expérience dans une fonction d’accompagnement dans l’école.

Cette formation, ainsi que la position « tierce » que l’accompagnateur en milieux scolaires occupe le préparent à : - améliorer, par le biais de dispositifs adéquats, les conditions de vie collective, au croisement des milieux scolaires (par milieux scolaires, nous entendons écoles, mais aussi centres PMS / PSE, écoles de devoirs, maisons de jeunes, AMO, …) ; - donner à chacun la possibilité de trouver une place qui lui permette d’évoluer ; - créer un espace-temps pour permettre à l’individu de donner sens à ce qu’il vit, dans et hors école ; - aider les uns et les autres à se construire en tant que personnes responsables.

L’accompagnateur en milieux scolaires vit « avec » et intervient au quotidien. Il prend soin des autres dans leurs relations, se soucie de leur rapport au cadre et à la vie collective. Dans cette optique, il est différent mais complémentaire de l’enseignant.

1 Décret du 24/07/1997 définissant les missions prioritaires de l’enseignement fondamental et de l’enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre, Décret du 06/06/2013 portant assentiment entre la Communauté Française et la Commission Communautaire Française en matière d’intégration et d’inclusion scolaire pour les jeunes en situation de handicap, Décret Intersectoriel Enseignement – Aide à la jeunesse du 21/11/13

Points forts

  • Projet novateur, co-organisé en interréseaux par deux Hautes Ecoles liégeoises.
    Intervention d’experts de terrain.
  • Formation centrée sur la pratique réflexive (380 heures consacrées à la pratique professionnelle).
  • La spécialisation s’inscrit dans un contexte de reconnaissance et de valorisation de l’accompagnement  en milieux scolaires (Décret titres et fonctions du 11 avril 2014, entrant en vigueur au 1er septembre 2016).
  • Formation délivrée sur deux journées par semaine (le mardi et le vendredi) et 4 samedis sur l’année.
  • Accessible aux étudiants et aux travailleurs (possibilité d’étalement).

Référentiel de l’Accompagnateur en Milieux Scolaires

Maîtriser les ressources légales, institutionnelles et organisationnelles des milieux scolaires et extra-scolaires.

  • Connaître le cadre légal du système scolaire
  • Se repérer dans les textes réglementaires cadrant l’exercice du métier dans les secteurs scolaires et extrascolaires.
  • Comprendre, analyser et expliquer le projet pédagogique de l’institution (école, internat, CEFA, école de devoirs…).

Agir de façon éthique, démocratique et responsable.

  • Mesurer les enjeux éthiques liés à la profession.
  • Respecter le devoir de confidentialité et de discrétion.
  • Garantir une éthique de l’éducation valable pour tout public et toute population.
  • Prendre en compte les valeurs multiples inhérentes aux milieux scolaires ainsi que les enjeux anthropologiques, sociaux et éthiques.
  • Faire des choix responsables en appui sur des valeurs et des principes éthiques et démocratiques.
  • Adopter une attitude réflexive.

Travailler en équipes pluridisciplinaires, entretenir des relations de partenariat avec les familles, l’institution et agir comme un acteur social au sein de la société.

  • S’impliquer en professionnel capable d’analyser et de dépasser ses réactions spontanées, ses préjugés et ses émotions.
  • Mener des actions éducatives concertées inscrites dans le projet de l’institution.
  • Etablir une étroite relation avec les parents et les autres partenaires concernés.
  • Coopérer avec les chefs d’établissement, les enseignants et les autres responsables dans la guidance sociopédagogique des élèves.

Accompagner, soutenir et guider les jeunes dans leurs relations, leur travail scolaire en favorisant leur émancipation sociale.

  • Etre à l’écoute, permettre l’expression des difficultés, élaborer des stratégies de réussite.
  • Créer une relation de confiance mutuelle, de non jugement.
  • Soutenir les jeunes dans leur travail scolaire.
  • Favoriser un égal accès des jeunes aux apprentissages et aux compétences prévues dans les programmes scolaires.
  • Accompagner individuellement les jeunes vers leur autonomie.
  • Faire preuve de disponibilité et d’ouverture vis-à-vis des jeunes en difficulté.
  • Orienter le jeune vers des ressources, des personnes ou des services spécialisés.

Favoriser l’apprentissage scolaire, lever les obstacles psychologiques, culturels et sociaux et réagir à des situations variées.

  • Rendre le milieu de vie propice au développement global du jeune.
  • Permettre aux élèves de s’approprier les méthodes de travail qui leur conviennent
  • S’adapter à des situations variées pour favoriser l’apprentissage scolaire, lever les obstacles psychologiques, culturels et sociaux.
  • Encourager le développement d’habiletés sociales chez les jeunes telles que le respect, l’esprit de partage et de coopération.
  • Concevoir, organiser, animer et évaluer des actions éducatives favorisant le développement global du jeune.

Favoriser un cadre de vie collective pour assurer la sécurité et le bien-être des enfants et adolescents ainsi que le bon fonctionnement de l’institution. 

  • Garantir les règles établies en exerçant une autorité sans recourir à la violence.
  • Accompagner le jeune dans des situations conflictuelles.
  • Assurer la sécurité et le bien-être des jeunes.
  • Surveiller pour garantir la bonne organisation de la vie scolaire et le bon fonctionnement de l’institution.
  • Assurer une intervention en première ligne auprès des jeunes présentant des difficultés de comportement.
  • Recadrer, concevoir et appliquer des sanctions constructives pour réintroduire l’appartenance à une communauté éducative ainsi qu’à une société.
  • Prévenir les attitudes et les comportements sociaux inadaptés (violence, racisme, vols, assuétudes...)

Accomplir des tâches pédagogiques, sociales, administratives et techniques au sein de l’institution.

  • Organiser et/ou coordonner des activités pendant les temps libres des élèves
  • Gérer les heures d’étude en aidant les élèves dans leurs recherches et leur travail scolaire.
  • Animer et surveiller les espaces de vie collective.
  • Animer des projets internes ou externes (sorties, parascolaire, projets en partenariat…)  Gérer les tâches administratives en lien avec la guidance des élèves
  • Détecter et prévenir le décrochage scolaire (vérification des absences, prise de contact avec les parents, orientation vers les CPMS, les centres de guidance voire les services d’aide à la jeunesse).

Communiquer de manière adéquate dans les divers contextes liés à la profession.

  • Pratiquer l’écoute active, le dialogue
  • Utiliser à bon escient différents modes de communication
  • Adapter sa communication en fonction des interlocuteurs
  • Jouer le rôle d’interface, de médiation entre jeunes, parents, partenaires de l’école ou de l’association.
  • Déterminer et élaborer des temps, des lieux et des formes propices à la communication.