Bachelier - AESI
"Français et éducation à la philosophie et à la citoyenneté" Pédagogique

Titre et débouchés

La formation permet d’obtenir un double titre pédagogique : agrégé(e) de l’enseignement secondaire inférieur en français ET agrégé(e) de l’enseignement secondaire inférieur en philosophie et citoyenneté.

Ce titre permet de travailler dans des situations d’enseignement et avec un public diversifiés à savoir, des adolescents de 12 à 18 ans, dans l’enseignement secondaire général et qualifiant (technique, professionnel, CEFA) et dans l’enseignement spécialisé.

Objectifs et méthodes

De manière générale, l’ensemble des activités organisées tout au long de cette formation a pour but de développer chez le futur enseignant les compétences suivantes :

  • Communiquer de manière adéquate dans la langue d’enseignement dans les divers contextes liés à la profession.
  • Respecter un cadre déontologique et adopter une démarche éthique dans une perspective démocratique et de responsabilité.
  • Travailler en équipe(s), entretenir des relations de partenariat avec les familles, les institutions et, de manière plus large, agir comme acteur social et culturel au sein de la société.
  • Entretenir un rapport critique et autonome avec le savoir scientifique et oser innover.
  • Développer une expertise dans les contenus enseignés et dans la méthodologie de leur enseignement.
  • Concevoir, conduire, réguler et évaluer des situations d’apprentissage qui visent le développement de chaque élève dans toutes ses dimensions.
  • Créer et développer un environnement propre à stimuler les interactions sociales et le partage d'expériences communes, où chacun se sent accepté.

L’intégration de ces compétences participe au devenir d’un praticien réflexif, but ultime de toute formation initiale d’enseignants en Fédération Wallonie-Bruxelles, gage du développement personnel et professionnel et garant d’une identité professionnelle forte.

L’ensemble de ces compétences permet à l’AESI Français- Philosophie & citoyenneté de :

  • choisir de manière éclairée des approches pédagogiques qui garantissent le transfert des apprentissages, qui assure le sens des contenus enseignés et qui participent à l’équité du système éducatif;
  • de s’adapter pour faire face à la diversité et à la complexité des situations d’enseignement.

Les unités d’enseignement relatives à la discipline d’enseignement français visent :

  • La maîtrise de la langue française dont l’AESI Français – philo et citoyenneté est LE spécialiste ! Il l’utilise avec aisance à l’oral comme à l’écrit, dans des postures d’énonciateur et de récepteur. Il est aussi expert en grammaire (grammaire de la phrase et des mots, grammaire énonciative, grammaire textuelle, ...).
  • La valorisation de la langue comme outil d'expression, de créativité, de sociabilité et de promotion sociale.
  • L’utilisation efficace des outils didactiques et technologiques pour développer des compétences en lecture et en écriture.
  • Des compétences en lecture pour comprendre un texte dans son agencement, dans ses relations avec d’autres textes, pour développer le plaisir de lire et de la littérature en ce compris la littérature de jeunesse.

Quant aux unités d’enseignement de la formation spécifiques à la philosophie et citoyenneté, elles forment les étudiants à l’ensemble des éléments du cours de philosophie et citoyenneté (CPC) et elles leur donnent des outils, des méthodes et des techniques qui leur permettront de transférer ses éléments dans des pratiques pédagogiques.  Elles visent  le développement d’une réflexion et d’une pédagogie spécifiques afin de travailler les compétences et les thématiques de ce cours.

Compétences disciplinaires (Enseignement fondamental et premier degré du secondaire) :

  • Construire une pensée autonome et critique
  • Se connaître soi-même et s’ouvrir à l’autre
  • Construire la citoyenneté dans l’égalité en droits et en dignité
  • S’engager dans la vie sociale et l’espace démocratique

Thématiques (Deuxième degré du secondaire) :

  • Discours et pièges du discours
  • Éthique et technique
  • Stéréotypes, préjugés et discriminations
  • Participer au processus démocratique
  • Légitimité et légalité des normes
  • Relation sociale et politique à l’environnement
  • Diversité des discours sur le monde
  • Médias et information
  • Violence et humanisation
  • Rapport éthique à soi et à autrui
  • Individu, société et engagement citoyen

Le CPC entend favoriser le vivre-ensemble. Il doit permettre à chaque élève de l’enseignement obligatoire de se développer en tant que personne et en tant que citoyen. L’objectif de ce cours est le développement de compétences et de savoirs relatifs à l’éducation philosophique et éthique, à l’éducation au fonctionnement démocratique.

Le cours articule donc la démarche philosophique aux enjeux et à la pratique de la citoyenneté. Il s’appuie sur la philosophie, ses pratiques (débat et discussion philosophiques, colloques des philosophes, lecture et commentaires de textes…) et son histoire, et prend en compte les apports des autres disciplines (sciences humaines et sociales, histoire des religions et de la laïcité, textes littéraires en tant que véhicules de réflexions et de projets de société).

Cette démarche philosophique, tournée comme telle vers la citoyenneté, est donc avant tout une pratique de la réflexion et du dialogue s’adressant à tous en vue d’un bien commun.

Les unités d’enseignement relatives à la discipline philosophie et citoyenneté visent à développer, chez le futur enseignant,

  • son aptitude à reconnaître la pluralité des formes de raisonnement, des conceptions du monde et la pluralité des normes et des valeurs, à pouvoir argumenter une position en la situant par rapport à d’autres positions possibles, à expliciter et problématiser les grandes catégories et oppositions conceptuelles qui structurent et déterminent nos façons de penser, à penser par soi-même tout en développant la part d’inventivité et de créativité que l’on attend du citoyen dans une société démocratique ;
  • sa conscience citoyenne et son implication dans la vie de la société ;
  • sa capacité à mener des pratiques actives de philosophie.