Master de spécialisation en production intégrée et préservation des ressources naturelles en milieu urbain et péri-urbain Agronomique

Objectifs

L’objectif principal de cette formation est de contribuer au développement durable des villes des pays du Sud et de leur périphérie au travers de la gestion intégrée de l’agriculture urbaine et des ressources naturelles en milieu urbain et péri-urbain. L’agriculture en milieu urbain et péri-urbain permet d’améliorer significativement la sécurité alimentaire des populations tout en fournissant un travail ou un complément de revenu aux nombreux producteurs. Menée dans une logique d’articulation avec les trames vertes pourvoyeuses de services écosystémiques, le développement de l’agriculture urbaine participe à la gestion et la valorisation des ressources naturelles. Ainsi, l’agriculture urbaine représentait dans le monde en 1990 entre 1/7 et 1/5 des produits agricoles consommés mondialement, alors qu’en 2005, sa part a augmenté pour représenter entre ¼ et 1/3 de ces produits (PNUD).

Cette formation repose sur une démarche multi-disciplinaires indispensable pour gérer la complexité intrinsèque du développement de l’agriculture urbaine et péri-urbaine et l’insérer dans une logique de développement urbain durable. Cette formation repose également sur un projet personnel apporté par chaque étudiant. Ce projet fait partie des critères de sélection des étudiants. Il devra être centré sur une problématique réelle à résoudre dans le pays d’origine. Les étudiants seront donc aussi formés par la gestion de projet, pour les guider dans l’apprentissage de la gestion de projets ou d’une problématique transversale. Cette multidisciplinarité combinée à la gestion d’un projet avec des implications pratiques immédiates permettra à l’étudiant de développer des compétences transversales, aussi appelées soft skills, pour mener à bien ce développement. Plus particulièrement, l’accent sera mis sur le choix de productions végétales alimentaires et la sélection des meilleurs techniques de production adaptées au milieu urbain et péri-urbain, sur le développement de filières basées sur ces productions et sur l’amélioration de la capacité de produire de manière écologique par la diffusion de méthodes de lutte non chimique. La lutte chimique actuellement majoritairement utilisée représente un danger très important pour les personnes et pour l’environnement (notamment la pollution des eaux, avec le facteur aggravant du manque d’eau dans de nombreuses villes) dans ces milieux densément peuplés. La priorité est donc donnée aux principes écologiques de production, au respect des ressources naturelles lors de la production agricole, à l’insertion de la production dans une logique de développement urbain intégré, tout en améliorant la sécurité alimentaire des populations et en fournissant un revenu aux producteurs.

Contenu de la formation

Le contenu des enseignements présentera 4 types d’activités :

  • cours théoriques : donner à l'étudiant un socle de connaissances multi-disciplinaires nécessaires à la mise en œuvre du projet personnel. Ces enseignements concernent entre autre : la protection des plantes, l’horticulture, les cultures maraichères, la mise en place de filières de production végétale, l’Agro-écologie tropicale, la gestion de la biodiversité, la biodiversité et l’écologie urbaine.
  • Portfolio : réflexion approfondie sur le projet personnel sur base des nouvelles connaissances acquises et des outils de recherche disponibles avec encadrement du promoteur du projet personnel, la présence d’un co-promoteur du Sud sera fortement encouragée.
  • Projet personnel : permet la mise en application sur le terrain afin de proposer de solutions aux problèmes pratiques rencontrés ou d’améliorer les pratiques en cours vers une gestion durable et raisonnée de la production agricole et des ressources naturelles.
  • Analyse et rédaction d’un travail de fin d’étude : la dernière partie du Master permettra à l’étudiant d’analyser ses résultats et de les rendre sous forme écrite.